[TEST] Days Gone-En route pour l’Oregon !

Days Gone est un jeu vidéo d’action-aventure de type survival horror développé par SIE Bend Studio et édité par Sony Interactive Entertainment, sorti le 26 avril 2019 sur PlayStation 4. Il se déroule dans un contexte apocalyptique dans le nord-ouest des États-Unis.


Une visite en moto:

Days Gone, la nouvelle exclusivité sur PlayStation 4 est enfin disponible depuis le 26 avril 2019. Le titre signé de Bend Studio, papa de la saga Syphon Filter offre maintenant un titre sur la console de salon de Sony.Après une magnifique présentation à l’E3 2016, le jeu subis de nombreux reports jusqu’à aujourd’hui. Le titre nous place dans la peau de Deacon St John, un chasseur de primes et ex-biker.

En route pour l’Oregon, où la nature a repris ses droits face à l’humanité. Le jeu projette son action dans un monde qui a été ravagé par une pandémie, monde où survivants, mutants et nature cohabitent plus mal que bien. Dans le jeu l’activité humaine y est réduite à une la plus simple expression : survivre. Dans l’Oregon, la nature règne en maitre et ne laisse pas de place au faible.

Days Gone paysage

Le dernier né des « post-apo » ne révolutionne pas le genre. Mais était-ce son intention? Quoi qu’il en soit, malgré des imperfections, l’ensemble est suffisamment convaincant.

Dans cet écosystème bouleversé par une pandémie, subsistent des paysages à vous couper le souffle. Les jeux de lumière comme la météo dynamique viennent souligner cette qualité esthétique en modifiant notre perception du décor selon les moments de la journée.

Les grands espaces que compose l’open world du jeu sont vastes et bien différents d’une région à une autre. La map du jeu est vraiment grande, et vous aurez tout le loisir de vous en rendre compte lors des randonnées à moto.


paysage moto

Les activités en Oregon:

Dans le monde très violent de Days Gone, la notion de survie est importante. La curiosité sera souvent récompensée, car avec des ressources rares il faut fouiller. Les voitures et bâtiments abandonnés pullulent d’items (munitions, bandage ou composant) qui nous serviront sur le moment ou pour des crafts futurs. Il faut pouvoir se défendre dans ce monde ou la nature règne en maitre. Chaque déplacement est l’occasion, de prendre des chemins non balisés pour découvrir les richesses du monde ouvert. Les évènements aléatoires sauver des égarés, chasser, défaire une embuscade, etc. sont nombreux. Les activités secondaires que vous allez répéter plusieurs fois dans le jeu peuvent paraitre basiques, mais ils ont bien une utilité pour l’évolution du personnage.

Au cours de l’aventure, Deacon fera différentes rencontres dans des camps. Ces lieux sont des mini zones safe pour récupérer des missions et peuvent améliorer ses armes ou sa moto. On y croise des hommes et femmes qui nous donneront différentes activités à réaliser pour augmenter notre réputation. Bruler des nids d’infestés de mutants, chasser des primes, ou bien aller tuer les membres d’une secte pour gagner de l’EP.

Le reste du contenu s’articule autour de mini objectifs secondaires valant surtout pour leurs récompenses permettant d’améliorer la moto de St John ou ses compétences. Il est possible également de tomber sur des bases du NERO ce qui permet d’en savoir sur la situation de l’épidémie et d’avoir des seringues pour améliorer notre état physique.


La moto un allié indispensable:

Un des éléments majeurs de Days Gone, c’est la moto de Deacon St John. Dans le jeu c’est le seul moyen de transport des survivants. La base du gameplay tourne autour celle-ci et se révèle rapidement être un indispensable allié. Dès les premières minutes de l’aventure, on nous explique les bases de la conduite en moto. Le jeu nous donne quelque conseil pour prendre en main le bolide. Notre première moto est nue et ne possède aucune amélioration ou autre. Au cours de l’aventure est différente mission que vous allez accomplires, vous allez pouvoir la modifier. Après quelques passages chez le garagiste, elle gagne en vitesse de pointe, robustesse et transporteur des munitions supplémentaires.

Quand vous allez vous rendre chez le garagiste pour la première fois, je vous conseille d’améliorer le réservoir de la moto. Au début de l’histoire, la bécane consomme tellement pour un petit réservoir. Vous allez devoir faire de nombreux passage aux stations-service disponible sur la carte, mais pas seulement. Il est possible de trouver des bidons d’essence dans les centres du Nero, camp ou sur les dépanneuses et dans d’autres endroits. Après avoir augmenté le réservoir et le d’autre pièces, la conduite est un délice de conduire et de visiter les paysages variés.

Face à un trop grand nombre d’ennemis, il n’est pas ridicule de prendre sa moto et de fuir.

Les hordes sauvages:

Afin de survivre dans ce monde, Deacon est amené à évoluer. Ses faits d’armes lui rapportent des points d’expérience qui faut investir dans les arbres de compétences. En continuant l’aventure, notre arsenal s’étoffe lui aussi petit à petit pour faire face au danger. Il est possible d’acheter de l’équipement chez les vendeurs qui sont disponibles sur la carte. Le jeu possède un arc de craft avec des plans qu’on découvre dans certains bunkers. Une batte de baseball et une lame de scie deviendront une arme blanche létale efficace pour le corps-à-corps.

Une fois les bons équipements en notre possession, il va falloir faire face aux infectées. Pas de zombies dans Days Gone, ce sont des Freakers. Les personnes infectées, devenues des mutants, sont le cœur même du jeu. Malgré nos armes et compétences, les infectées dictent en partie notre conduite. Surtout de nuit lorsqu’elles sont de sortie, prêtes à nous sauter dessus. Pour certaines missions, il est conseillé de le faire de jour.

Les Freakers du jeu se déclinent sous plusieurs formes. Il y a les Grouilleurs, Têtards, Beuglantes, Brute, Albinos etc.Attention, car ils aiment bien chasser en meute. Il suffit que l’un d’eux nous ait repérés, pour qu’ils nous foncent dessus.

Le danger est bien présent à chaque instant, avec une menace constante de jour comme de nuit. Le plus gros danger de l’aventure c’est bien sur les hordes. Si vous tombez dessus, personne ne viendra nous prêter mainforte. Pendant les premières heures, vous allez souvent voir des petites communautés, mais rapidement on rencontre de véritables colonies. Sur la carte du jeu, on trouve des hordes plus ou moins grandes. La plus grande horde de Days Gone est composée de plus de 500 Freakers.Attention, car la sanction est immédiate si on n’est pas préparé.

Évidemment, on ne pourra pas toujours éviter l’affrontement. Et avant de se lancer dans la mêlée, un plan est vivement recommandé. Ces passages, relativement longs, sont un shoot d’adrénaline. Sur PlayStation 4, les centaines de mutants affichés à l’écran font faiblir le framerate un cour instant. Pour survie je vous conseille d’utiliser son environnement pour scinder le groupe et confronter les Freakers par petites vagues.


Pour conclure, Days Gone ne rime pas avec créativité loin de là, car il reprend beaucoup de choses qu’on a déjà vues. Les développeurs se sont inspiraient de jeu comme Uncharted, Far Cry, Mad Max et The Last of Us. Le jeu est particulièrement soigné dans l’ensemble même sur PlayStation 4, mais souffre de très nombreux bugs. Il arrive souvent d’avoir une chute importante de frame rate, et surtout de long et fréquent chargement qui arrive parfois dans les cinématiques. Même si le coté open-world avec des infectés c’est du déjà vue, Days Gone propose une ambiance particulièrement prenante. Avec une longue durée de vie, et son univers graphique magnifique, le jeu réussit à nous séduire avec son ambiance. Et finalement, c’est tout ce qu’on demande.

 

Les points positifs:Les points negatifs:
Un open world remplie de chose à faireLes nombreux chargements gâchent l’expérience.

Les hordes, impressionnantesNombreux soucis techniques : ralentissements, bugs, clipping
Une bande son magnifiqueUne histoire qui peine à décoller
Une durée de vie conséquenteLes activités secondaires annexes

One Reply to “[TEST] Days Gone-En route pour l’Oregon !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.