[TEST] Dragon Ball FighterZ le meilleur jeu de versus?

Dragon Ball FighterZ est un jeu de combat  développé par Arc System Works et édité par Bandai Namco. Cette nouvelle adaptation de la franchise Dragon Ball met en scène les personnages iconiques de la série dans des affrontements explosifs en 3 versus 3,sorti le 26 janvier 2018 sur Microsoft Windows, Xbox One et PlayStation 4.


Dragon Ball FighterZDe la série au jeu vidéo:

Le 9 juin dernier juste avant l’E3, une annonce que personne n’a vue venir. Le studio Arc System Works dévoile Dragon Ball FighterZ qui va rapidement être le jeu le plus attendu de 2018. Qu’on soit de la génération Dragon Ball ou non, ce nom est connu de tous. Depuis quelque année les jeux sous la licence Dragon Ball on connue des jours sombres, depuis les séries Budokai puis Budokai Tenkaichi le reste des différents jeux reste pas à la hauteur malgré un succès commercial. C’est tout simplement après plus de 8 mois d’hyphe totale, mais surtout un travail des développeurs qui font de ce titre un jeu DBZ à la hauteur de la série et surtout des fans.

L’objectif des studios Arc System Works est de nous offrir une des meilleures expériences possible sur un jeu de baston. Finis les fuites dans le ciel des précédents DBZ, place au pur Versus Fighting à l’ancienne. Dragon Ball FighterZ est jeu de combat dans un environnement en 2D, avec un seul et unique plan.


kaméhaméha:

Au lancement du premier combat de la campagne solo, on découvre la réalisation technique de Dragon Ball FighterZ qui est tout simplement hallucinante.Malgré pas mal d’information à l’écran, on ce rend rapidement compte la beauté du titre qui est pour moi un des Dragon Ball le plus proches de l’anime.Qui dit jeu de combat dit combo, mais les mécaniques du titre se révèlent au final simples à prendre en main.Qu’on soit débutant ou non, tous les joueurs trouveront leur place rapidement.Le jeu tourne autour d’un système de combats à quatre boutons : attaque légère, moyenne, lourde et l’attaque spécial.

Dragon Ball FighterZ n’est pas qu’un jeu de combat 1vs1, mais bien de versus en équipe de 3. Pendant un combat vous avez la possibilité de changé à vos cuise de personnage, sois pour qu’il puisse récupérer quelque point de vie ou par préférence d’un combattant, mais pas seulement il vous sera possible également de demander le soutien d’un perso-tiers issu de son équipe qui peut parfois vous aider pour survire. Surveiller bien également votre KI, une jauge de boost qui permet de se téléporter dans le dos de son adversaire ou faire quelque attaque spéciale à condition d’avoir au moins une jauge pleine.Dragon Ball FighterZ n’oublie pas pour autant les spécialistes qui aura toujours un gros avantage et surtout saura utiliser tout le panel de coups spéciaux et de combos mis à sa disposition.Pour beaucoup, un passage dans le mode entrainement risque d’être nécessaire, au moins pour connaitre les différentes combinaisons et parvenir à les sortir sans trop de problèmes.

Le roster de Dragon Ball FighterZ est très large et satisfera les anciens comme les nouveaux venus. Il compte dès le lancement du jeu 21 personnages jouables : Tenshinhan, Yamcha, Son Gohan adulte, Krilin, Son Goku super saiyan, Freezer, C-16, C-18, Buu enfant, le Capitaine Ginyu, Nappa, Trunks, Vegeta super saiyan, Beerus, Cell, Gotenks, Piccolo, Son Gohan adolescent, Buu, Hit et Son Goku Black.Bien sur il y a le personnage crée pour le mode histoire C-21 qui peut être débloqué en terminant celle-ci,mais aussi une liste qui viendra enrichir le jeu en DLC.


Le mode histoire ZzZzZz:

Le mode histoire a le mérite d’exister juste pour débloquer le personnage créé à cette occasion C-21, car dénué de toute originalité.Le scénario nous entraine dans une histoire pas vraiment intéressante et avec beaucoup de blabla.Le mode histoire est réparti sur 3 tableaux avec à la clé de c’est heure passé dessus C-21.Des le début on ce retrouve sur une sorte de jeu de l’oie géant avec différents chemins qu’on puisse emprunté, mais avec un nombre limité de mouvement pour arriver jusqu’au boss du plateau.L’idée est tout de même d’affronter un maximum d’ennemis pour gagner en XP, afin de se retrouver avec un niveau suffisant face au boss.Car si vous perdez un combat,c’est retour à la case précédente.Un des plus gros points noirs du mode histoire,c’est la sauvegarde automatique absente ,car si jamais vous n’avez pas pris la peine de sauvegarder manuellement votre progression et que vous relancé le jeu ultérieurement vous serez contraint de recommencer le plateau entièrement.C’est le genre de détaille qui prouve que le mode Histoire est purement un supplément pour dire il y a une histoire.


les modes et le hub:

Grande nouveauté pour un jeu de combat le HUB, grand hall communautaire ou le joueur est représenté par un avatar peut passer d’un mode à un autre en se baladant sur la minimap. Entrainement, Histoire, Arcade, Tournoi en ligne, versus, Boutique, on retrouve tous les modes classiques d’un jeu de baston sans les menus déroulants. Le mode entrainement est sans doute là où il faut aller en premier, pour se familiariser avec les touches et techniques de combats. Le mode Arcade est un bon moyen de se faire la main avec une IA bien supérieur à celui de l’histoire, mais pas seulement. Il permet de récupérer quelque Zénis qu’on va pouvoir dépenser dans la boutique qui regorge de pas mal de loot non payants. Pour les plus courageux d’entre vous ou si vous avez craqué sur le Goku blue ou le Vegeta blue qui coute comme même la somme de 300 000 et 500 000 zénis (cumulables dans n’importe que mode du jeu) il y à une solution pour les avoir sans mettre la main aux portes-monnaie. Rendez vous dans le mode Arcade, choisir le mode difficile et finir les routes « Capsule de gravité extrême » et celle de la « Salle de l’esprit et du temps » en obtenant bien sûr le rang A minimum. Je vous souhaite bonne chance.

Pour les modes en ligne, partie amicale ou classée il y a pas grand-chose à dire. Pour la recherche d’adversaire, nous avons un petit filtre que nous puissions laisser tels quels ou le modifier selon nos envies. Les différentes options sont classiques, mais indispensables pour pouvoir faire un combat dans les meilleures conditions comme choisir la qualité de la connexion, le niveau de l’adversaire.Il est aussi possible de faire des combats en arène avec les personnes dans le hall, ou bien d’en créer un avec ou sans mot de passe pour que vos ami(s) puissent vous rejoindre.


Pour conclure ,Dragon Ball FighterZ, c’est tout simplement le DBZ qu’on attendait. Depuis sa première présentation, cet opus avait fait naitre auprès des fans de la série une attente vraiment forte. Que vous soyez fan de Dragon Ball ou non, cette version fait une bonne entrée en matière dans l’univers des jeux de versus. Alors oui c’est vrai, le jeu n’est pas dispensé de point négatif, comme son mode Histoire qui est complètement affligeant. Dragon Ball FighterZ est tellement hors-norme, qu’il arrive à nous faire oublier le solo sans intérêt. Pour tous les fans de la série ou des jeux de combat, je vous recommande vraiment ce jeu qui sera sans doute une des pépites de 2018.

 

Les plus:Les moins:
Des graphismes d’une qualité
Un mode Histoire sans grand intérêt


Fidèle au manga
Pas de sauvegarde auto dans le mode Histoire

Des combats spectaculaires et nerveuxPas de mod entre ami

Bande son

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.