[TEST] Metro Exodus embarquez pour un nouveau voyage

Metro Exodus est un jeu vidéo de tir à la première personne post-apocalyptique développé par le studio ukrainien 4A Games et édité par Deep Silver. Il fut premièrement annoncé sur PC, PlayStation 4 et Xbox One pour l’automne 2018, puis il a été repoussé au 15 février 2019.


Embarquez à bord du metro:

C’est la fin du  fantastiques des deux premiers épisodes de la série, Metro Exodus plante le décor dans notre époque. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Metro Exodus n’est cependant pas un pur monde ouvert, comme Far Cry peut l’être, par exemple. Le studio 4A Games on fait le choix de transporter de zone en zone selon les étapes de l’aventure, et donc ils nous laissent découvrir en plusieurs grands chapitres. Les différentes stations que le train va prendre nous font passer par des marécages, des déserts arides ou bien des forêts verdoyantes qui ne sont pas des destinations de vacances.

Le studio met un soin particulier à nous présenter chaque nouvelle étape et à nous plonger dans une ambiance très différente à chaque fois. Les développeurs ont pris le soin de nous offrir un très belle opus pour l’année 2019, avec un souci de détaille extrêmement bien réalisé. En matière d’immersion dans un monde postapocalyptique, Metro Exodus fait donc très fort en termes de sensation de fin du monde.


Première station:

Artyom est de retour en 2036, pour partir à la découverte du monde extérieur. Il y a de quoi se posé des questions sur le monde extérieur, reste-t-il des survivants, il y a-t-il un endroit meilleur pour vivre. À chaque sortie contre les ordres de son supérieur, le ranger essaie de trouver un endroit pour vivre. Et on peut dire qu’il a eu raison de risquer sa vie à chaque sortie, car au cours d’une excursion il aperçut une locomotive qui surgit de nulle part. Rien n’est simple à l’extérieur, car qui dit exploration dit dangers. Les différentes stations que le train va prendre nous font passer par des marécages, des déserts arides ou bien des forêts verdoyantes qui ne sont pas des destinations de vacances.

Et, histoire d’ajouter encore un peu plus de réalisme, Metro Exodus ne comporte presque aucun marqueur permanent à l’écran. Rien que pour choisir une destination, il faut littéralement sortir une carte de sa poche et suivre sa boussole pour bien s’orienter. Comme dans les précédents opus, Artyom possède un bracelet au bras qui lui indique la direction de son prochain objectif.


L’histoire d’un groupe:

Dans Metro Exodus, une grande partie du scénario est basé sur le groupe que nous accompagnons dans l’histoire. Sur le plan de l’immersion, la présence de personnages qui discutent entre eux ou qui s’adressent à nous lorsqu’on les approche est vraiment bien pencée et plonge vraiment bien le joueur. Pour les personnes qui le souhaitent et qui ne parlent pas anglais, et qui ne souhaitent pas lire les sous-titres, le jeu est entièrement doublé en français. Mais malheureusement le doublage français de cet opus n’est pas convaincant du tout, et risque de ne pas plaire à beaucoup d’entre vous. Dans certaines scènes du jeu, il est possible de se rendre compte que les acteurs récitent leur texte sans aucune conviction, et rendre les séquences d’émotion sans intérêt, car on ne ressent rien.

Les animations des personnages sont de bonne qualité, mais à cause d’un doublage de mauvaise facture, l’immersion n’est pas à 100 %. Un des gros soucis de Metro Exodus est que tout le monde demande l’avis d’Artyom au cours de l’aventure.mais lui aucun mot ne sort de sa bouche. Même si les développeurs disent qu’ils veulent pousser l’immersion au maximum, en 2019 il n’y a rien de plus bizarre que d’entendre ses interlocuteurs nous poser des questions et voir notre personnage leur répondre par le silence. Pourquoi ?


Sac à dos:

Côté gameplay, on a du bon et du moins bon. L’un des points forts de ce nouvel opus, c’est le mode semi-open-world. Le joueur a une certaine liberté de mouvement, et il est possible de partir explorer d’autres zones de la carte pour trouver des améliorations ou des armes et accomplir quelque mission secondaire. Comme dans les deux autres opus de la série, chaque chapitre est composé d’une map où il est impossible de retourner une fois le chapitre passé, donc faite bien toutes les missions secondaires et explorer bien la carte, car après c’est un non-retour.

Le sac à dos d’Artyom est une nouveauté bienvenue dans l’expérience de la survie dans Metro Exodus. Il permet principalement de modifier ces armes et accessoires de celle-ci sans avoir à retourner à la base. Pendant l’aventure il vous faudra souvent vous adapter à l’environnement et aux ennemies qui nous entourent, en changeant d’accessoire sur l’arme par exemple mettre une lunette vision nocturne quand la nuit tombe ou bien encore crafté des couteaux de lancée, etc.Via le sac, il est possible également de fabriqué des produits qui dans certaines zones de la carte son rare et qu’ils peuvent vous sauvé la vie. Cette nouvelle mécanique est parfaitement implémentée dans le gameplay, et permet une plus grande liberté au joueur en évitent des allé retours à la base pour parfois faire une simple modification.


Pour conclure, Metro Exodus est le plus abouti de la trilogie, mais malheureusement le jeu souffre encore des défauts de ces prédécesseurs. Avec une recette qui fonctionne toujours à merveille, ce Metro propose de nouveaux environnements en mode semi-ouverts, mais ne trahis pas valeurs de l’effroi qui ont permis aux précédents jeux Metro de se distinguer parmi les nombreux FPS post-apo. Même si la version française des personnages avec leur dialogue dépourvue de sentiment peine à convaincre, l’ambiance et le gameplay sont excellents. Je trouve vraiment dommage qu’Artyom ne soit pas capable de prononcer un seul mot, surtout dans les moments de l’histoire ou nos compagnons nous posent des questions, mais c’est le choix des développeurs.

Les points positifs:Les points negatifs:
Le semi open-worldLe doublage français


Une ambiance prenante

Personnage principal muet

Le sac à dosL'IA
Magnifique même sur consoles
Chargement long sur Xbox One

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.