[ TEST] SoulCalibur VI

Aiguisez vos lames, enfilez votre armure et préparez-vous au combat. SoulCalibur, fer de lance des jeux de combat en 3D à l’arme blanche, est de retour !


 

Enfilez votre armure:

Soul Calibur VI est un jeu de combat disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Le titre est développé par Bandai Namco Entertainment, Dimps et édité par Bandai Namco Entertainment.

Vingt ans après le tout premier opus, SoulCalibur VI revient aux sources tout en apportant des fonctionnalités de jeu inédites. Parcourez des niveaux emblématiques du XVIe siècle et prenez part à la lutte pour s’emparer des deux épées légendaires avec à votre disposition d’anciens personnages célèbres de SoulCalibur et des nouveaux venus !

Le jeu s’offre un retour triomphant avec son ce nouveau volet reste fidèle au système de combat à base d’armes de la célèbre saga de Bandai Namco, tout en y greffant ce qu’il faut de mécaniques inédites. cette recette ne permet pas seulement au jeu de se démarquer de ses prédécesseurs, elle lui permet aussi de rivaliser face à la concurrence.


Les modes:

Le premier mode que propose Soulcalibur VI est Balance de l’âme. Le mode simili-RPG donc le héros est un personnage que nous devons créer de toute pièce. Avec l’éditeur de personnage que propose le jeu, vous allez pouvoir faire un héros unique en tout point. Effectivement grâce à une multitude de combinaison possible chaque personne que les joueurs vont créer sera totalement unique dans le jeu. Vous gagnez des niveaux, achetez de nouveaux équipements et objets, voyagez en Europe et en Asie via la carte du jeu, et complétez des missions aux conditions parfois folles comme battre une vague d’ennemis dans une arène au sol très glissant.

Le deuxième mode que compose le jeu, chronique de l’âme raconte une histoire parallèle à celle du premier mode. Dans la continuité des précédents modes solo de la franchise. Ce mode comporte des doublages complets et parle de la malédiction entourant la mythique épée Soul Blade en mettant l’accent sur la traque du Nightmare. Cette campagne reprend principalement l’intrigue de chaque personnage et la situe dans la timeline officielle. Cette construction, bien pensée, permet de lier tous les membres du roster ensemble, et ce de manière cohérente. Ah et chose sympathique, vous pouvez vivre leurs histoires personnelles dans l’ordre que vous voulez.

Ces deux modes de jeu très complets vous occuperont un bon bout de temps et vous apprendront les base du jeu avec des phases de tutoriel.

Les autres mode comme, Arcade qui vous permettra de combattre huit personnages successivement  parmi plusieurs modes de difficultés ainsi que le mode Versus et l’Entrainement.


Le roster de lancement:

Au casting de SoulCalibur VI, 21 personnages composent le roster au lancement du jeu. Les combattants préférés des fans sont de la partie évidemment, mais la grande surprise de cet opus c’est l’arrivé de Geralt de Riv, héros de The Witcher.Bandai Namco propose toujours au casting une star digne de se nom, et qui mieux que le plus grand des ensorceleurs pour rejoindre le combat. Rien à dire, le personnage trouve totalement sa place au sein du casting, et correspond parfaitement à son style dans The Witcher 3.


Toujours aussi fluide:

Le gameplay que propose SoulCalibur VI est toujours aussi dynamique et varié ce qui va certainement enchanter les fans de la première heure. Le jeu se montre assez solide pour s’attirer les faveurs d’un public qui cherche avant tout à s’amuser. On retrouve la maniabilité souple et instinctive qui rend les matchs dynamiques ce qui va ravirent les fans de la licence. On prend assez rapidement ses marques, même s’il s’agit d’une première expérience sur la série. La prise en main est très rapide et permet d’enchainer les combos avec aisance, bien qu’il faille un certain temps d’adaptation avant de comprendre toutes les subtilités du gameplay et des personnages.

La nouveauté de cet opus est le Reversal Edge, cette technique permet d’interrompre l’offensive adverse et de lancer une séquence sur le principe de pierre, papier, ciseau. L’action est alors ralentie un court instant et chaque joueur doit faire un choix : l’attaque verticale bat l’attaque horizontale. Mais d’autres paramètres rentrent en compte, et rendent les choses plus complexes comme la garde ou les différents déplacements du personnage.


En conclusion, SoulCalibur VI possédée de nombreux points pour devenir un excellent jeu de combats malgré un aspect technique daté. Cet opus cherche à renouveler les sensations de jeu sans oublier tout ce qui a fait le succès de la série. Les combats sont toujours aussi intenses, visuellement et techniquement, grâce à une maniabilité souple qui conviendra au plus grand nombre d’entre vous. Pour les amateurs des modes solos, vous allez trouver satisfaction dans les deux modes scénarisés que propose SoulCalibur.

 

Les points positifs:Les points negatifs:
Les nouveaux modes de jeuTrop de dialogues
La création de personnageLa réalisation daté
La musique
Geralt de Riv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.